1/12

Can Alegria puise son inspiration dans la poésie des paysages de la Méditerranée, où la dimension intemporelle festive y trouve son rythme. A partir des années 1920, cet ancien Cabaret Parisien, a inspiré les plus grands maîtres : Toulouse Lautrec, Picasso, Matisse, Edith Piaf et beaucoup d’autres. En reprenant les codes de son histoire, Elodie Ricord nous emporte dans son univers, où l’art et le voyage son mis à l’honneur : « Nous souhaitions nous inspirer des décors idylliques de Ibiza, qui ont joués un rôle essentiel dans la vie du chef Marc-Antoine Colonna. La magie de retrouver l’ambiance chaleureuse festive, dans un art culinaire unique. » Elodie Ricord rêve d’évasion, elle valorise l’influence espagnole et illumine l’Art nouveau. Le bleu refait surface et habille l'espace. La conservation des piétements historiques est mise sur le devant de la scène, grâce à un duo indissociable Laiton-Marbre Blanc, qui au-delà de cette réflexion exclusivement portée sur l’esprit, connecte ces deux univers. Banquettes et miroirs sur-mesure, œuvre murale en céramique réalisée par Alexandra Carron, velours, cannages, bois lasuré, ce nouveau restaurant se réinvente. Can Alegria Paris s’expose : la façade extérieure noire est surnommée « L’Atelier de lumière » qui rappelle l’infini. Imaginer et apercevoir de l’extérieur, la lumière intérieure, que chacun préserve au fond de soi. Laissons place maintenant à l’harmonie printanière, d’un été ensoleillé, non loin de la Méditerranée.

Crédit Photos : © Antoine Harrewyn / Champs d’intervention : Identité visuelle, Scénographie, Architecture d’intérieur / Partenaires : Henriette Guene / Lucas Parisot / Atelier Stephan Coville / Alexandra Carron / Atelier Maziane / Sellerie Debraise / NV Gallery / Bloomingville / Foscarini / Little Greene / Colorare